Avoir un corps, un livre de Brigitte Giraud

Par · octobre 7, 2013

Résumé : L’histoire d’une femme via les perceptions de son corps
Les + : universel, sensible, écriture ciselée, prenant, amusant et juste
Les - : de l’autofiction plus qu’une histoire
Si c’était à refaire : tout de suite !
Spécial rentrée littéraire (août 2013)

Résumé

La narratrice aborde sa vie, de l’enfance à la maturité, par le biais de son corps.

Les étapes qui jalonnent son parcours de femme tendent vers l’universel.

Après l’éducation qui corsète, viennent la métamorphose en adulte, puis le couple, la maternité, le deuil, et enfin la renaissance.

 

 

Avis

Avoir un corps est un très beau livre qui marque par sa sensibilité, son écriture ajustée, sensorielle, et intime. Il est le pendant féminin du livre de Daniel Pennac, Journal d’un corps, publié en février 2012. Ce dernier avait appelé de ses vœux cette version, Brigitte Giraud l’a faite.

C’est au travers de ses perceptions, mais aussi de ceux qu’elle touche (son fils et son compagnon, dit « le garçon ») que la narratrice conte son histoire.

Sous sa plume affutée rejaillissent nos souvenirs. La légèreté de l’enfant, la liberté avec laquelle il occupe l’espace. Puis le corps s’impose, prend de la gravité, il fait siffler l’air quand il bouge. L’enfant en prend conscience, son corps l’encombre, il devient une apparence, un objet social soumis à des codes. L’adolescence est là, soucieuse de son image. Un lent apprivoisement de la chair commence, tantôt source de plaisirs, tantôt de douleurs. Le corps apparaît avec ses limites et son obsolescence programmée.

L’auteur dévoile l’intime avec courage, sans pour autant sacrifier la délicatesse et une certaine pudeur. Les mots sont justes, simples et vrais. Le corps ne souffre pas l’alambiqué. Il est brut et va droit au but. Intimement mêlé à l’esprit, il vit, a rapport à l’espace et à l’autre. Ses caresses comme les coups du sort.

Avec ses phrases courtes, parfois adverbiales, l’œil du lecteur dévale vite la page. L’emploi du présent y est pour beaucoup. C’est le temps par excellence du corps, qui vit l’instant, ne se projette pas.

Si le livre est aussi agréable à lire, c’est également par le caractère de la narratrice. Taillée pour le bonheur, la joie et la simplicité, elle est de cette génération qui a vécu librement, sans psy, sans préservatif, sans crème solaire, et affranchie des nombreuses peurs qui étreignent le monde occidental contemporain. Elle aime tout sauf se prendre la tête, et c’est terriblement bon. Un livre très fortement recommandé pour son intelligence comme pour sa légèreté.

Brigitte Giraud
Née en Algérie en 1960, Brigitte Giraud vit à Lyon.
Elle a publié sept livres aux éditions Stock dont L’amour est très surestimé, prix Goncourt de la nouvelle 2007, Une année étrangère (2009) et Pas d’inquiétude (2011).

 

 

Avoir un corps, de Brigitte Giraud
Editions Stock, collection La Bleue
Parution : 21/08/2013
240 pages, EAN : 9782234074804
Prix: 18.50 €
Voir le site de l’éditeur

 

Ajouter un commentaire