Un homme heureux, de Arto Paasilinna

Par · avril 6, 2014

Résumé : la vengeance savoureuse d’un homme bafoué
Les + : léger, burlesque, très plaisant à lire, critique du conformisme et des conservateurs, fable politique
Les – : peu féministe, histoire moins fantasque que certaines autres de l’auteur
Si c’était à refaire : oui

Résumé :

L’ingénieur Jaatinen est chargé de construire un nouveau pont dans le village finlandais de Kuusmäki.
Le chantier avance vite et les ouvriers apprécient leur nouveau patron.

En somme, tout se passe bien. Trop bien pour les notables du village, qui s’irritent de l’intrusion du nouveau venu à qui tout réussit. Aigris, ils font tout pour le faire partir, jusqu’à le lyncher.

Mais qui cherche Jaatinen le trouve… Et il y a fort à parier que les notables aient trouvé plus fort qu’eux.

Avis :

L’humour corrosif de Paasilinna toujours là

Le quatrième roman du septuagénaire A. Paasilinna est le digne ancêtre de sa très prolifique oeuvre (35 romans publiés à ce jour) : léger sans être superficiel, fantasque et se déroulant dans un village finlandais qui respire la forêt et la (fausse) tranquillité.

Comme toujours, son héros est un peu décalé, très apte au bonheur et il lui arrive des événements cocasses à la limite du crédible.

Une vengeance réjouissante

Jaatinen, fautif de sa réussite, subira tout : humiliations, bâtons dans les roues et coups fourrés. Le but des institutionnels : le faire partir. Ce serait sans compter sur sa pugnacité et son intelligence. Jaatinen a trouvé le bonheur à Kuusmäki, il y restera, quitte à faire tomber des têtes. Et qui sait s’il n’en deviendra pas le roi ?

Jaatinen est le héros qui lave de toutes les mesquineries, c’est la vengeance accomplie. La deuxième partie du livre le montre qui évince habilement et non sans malice tous ceux qui lui avaient nui. Si les moyens ne sont pas toujours éthiques, ils sont terriblement jouissifs.

Jusqu’à un certain point. Rien ne résiste en effet à Jaatinen et sa soif de pouvoir s’emballe. Deviendra-t-il comme eux à force d’ambitions ? Rien ne le laisse augurer. Néanmoins, il incarne parfaitement l’homme moderne sans probité ni scrupules, mu par la conquête incessante des hauteurs. L’argent achète tout, même dans la prétendue ville communiste qu’est Kuusmäki. La satire politique n’est pas loin…

Quelques réserves
Deux bémols cependant à ce livre de Paasilinna : d’abord le métier du héros. La maçonnerie et le gros œuvre, sans pour autant gâcher le plaisir de la lecture, ne sont pas très sexy.

Deuxième mise en garde pour les féministes : dans « Un homme heureux », les femmes le sont moins. Ce sont elles qui s’occupent du linge de Monsieur, de la bonne tenue de la maison, de la décoration et de la cuisine. Quant à la polygamie, elle ne va que dans un sens… Dommage Monsieur Paasilinna !

Pour le reste, c’est un sans faute et un plaisir de lecture à ne pas bouder.

Arto Paasilinna

Un homme heureux, de Arto Paasilinna
Ed. Gallimard, collection Folio (paru le 08/01/2007)
(Première publication en Finlande en 1976)
272 pages, 7,40 euros
ISBN : 9782070343706
Site de l’éditeur

 

 

Ajouter un commentaire